Le Maroc: un magnifique pays à découvrir

Vacances au Maroc

Le Maroc: un magnifique pays à découvrir

Marrakech, Agadir, Ouarzazate, les appellations des villes marocaines semblent toutes chargées de soleil. C’est bien le cas de toutes les destinations touristiques que le pays compte à foison. Outre les coins de rendez-vous de réputation internationale, le pays propose des circuits intimistes, à découvrir au gré des envies. Il est très facile de passer des vacances pas cher au Maroc.

Le Maroc, un patchwork vivant

La seule évocation du nom Maroc appelle à l’esprit un flot de représentations multicolores. Ce côté résolument cosmopolite du pays constitue son plus grand atout, en terme de tourisme. Partir au Maroc, c’est se donner la chance de comprendre ce que la diversité veut vraiment dire. Tout commence dans l’apparence des terres. Entre le Bassin du Sebou et le Moyen-Atlas, le pays affiche des contrastes d’une richesse infinie. Tantôt, la nature se fait des plus clémentes et déploie son génie sur de longues plaines, aux abords du littoral. Cette largesse se retrouve dans les multiples sources qui prennent naissance, dans le Moyen-Atlas. Le Rif prolonge cette impression de calme assurance que connaissent les terres gâtées par la verdure. Ailleurs, les terres marocaines se font austères, comme aux environs de l’Anti-Atlas, ou dans les parties sahariennes du pays.

Le Maroc déploie encore son singulier patchwork, à travers le jeu de ses climats. Désertique au sud du pays, le climat se fait doux et invite à d’incontournable farniente sur le versant atlantique. Les terres intérieures jouent la carte des extrêmes, avec leur climat montagnard, qui promet autant de canicule que de nuits très fraîches. Pour profiter au mieux de son séjour, le tout est de bien le programmer sur les périodes les plus clémentes, notamment au printemps.

Des attractions à foison

Le Maroc conjugue encore la diversité au tempo de son quotidien, toujours haut en couleurs. Quelque part, il y a toujours une ronde de cavaliers pour amuser la galerie, avec les savantes figures des fantasias. Pendant ce temps, les souks fourmillent d’activités dans un joyeux tohu-bohu. Les villes impériales affichent une sérénité altière, avec les immenses jardins qui entourent leurs palais. Certains rendez-vous folkloriques permettront de découvrir le charme exotique des danses marocaines, dont chaque région a le secret. Au rythme des pérégrinations, l’on se laissera compter l’histoire des casbahs qui jonchent de nombreuses localités du pays. Et au-delà de ces clichés de cartes postales, les rencontres avec les gens du pays promettent les plus authentiques découvertes.

La convivialité est un mot d’ordre de tous les jours, chez ces personnes qui ont cultivé un sens peu commun de l’accueil. On pourrait aller à leur rencontre, dans leurs maisons traditionnelles organisées autour de cours intérieures. Au centre de cet art de vivre, les rites comme le thé à la menthe sont des marques d’hospitalité, que l’on prendra soin de ne pas refuser. Sinon, l’on comptera ses jours de vacances couler doucement, dans l’élégance des dar et autres riads. Les fameux hammams constituent des rendez-vous qui feront du bien, autant au corps qu’à l’esprit. Pour s’occuper, les activités ne manquent pas, pour peu que l’on se trouve au bon endroit. Le Haut-Atlas est un cadre exceptionnel pour faire du ski de randonnée. A Essaouira ou Tanger, les passionnés d’équitation pourront se dépenser sans souci. La découverte nature se fait en compagnie de guides, durant des randonnées dans le Rif, le Moyen-Atlas ou même l’Anti-Atlas.

Des idées de circuits

Vaste et riche de contrastes, le Maroc inspire des infinités de circuits à découvrir, selon l’humeur. Les tours opérateurs peuvent concocter des formules étonnantes, à partir d’un répertoire de quelque 200 sites différents.

Souvenir artisanant maric tajine

Un seul voyage au Maroc ne suffira jamais pour appréhender toutes les richesses de curiosités que compte le pays. A Marrakech, ne pas rater la médina et les souks sous aucun prétexte. Dans ces derniers, l’on se laisse porter par l’atmosphère hétéroclite et suave, embaumant les épices. Plus loin, les cascades d’Ouzoud constituent une pause découverte toujours époustouflante. Du côté de Ouarzazate, la vallée du Dadès s’explore dans une excursion qui marque profondément les esprits. A Fes, prendre le temps de flâner dans le quartier des Andalous. Et puis, sur des tracés plus intimistes comme Tineghir, la palmeraie de Togha et les gorges feront une pause vivifiante. L’on peut encore essayer Imilchil, qui culmi

 

ne à quelque 2200 m d’altitude, sur un plateau propice aux randonnées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *